Accueil > Facebook, Réseaux sociaux > Un mauvais point pour Facebook !

Un mauvais point pour Facebook !

C’était à la une du journal métro du vendredi 17 juillet 2009 et ça concerne les 12 millions de Canadiens inscrits sur Facebook .

Savez-vous exactement ce que Facebook fait des photos de votre dernier barbecue entre amis ou de l’historique de votre état civil ?

Au final on ne sait pas trop et on s’en préoccupe pas beaucoup…et c’est bien ça le problème !

Alors quand on prend le métro pour aller au boulot et que l’on voit ça en première page on a tout de suite le reflexe de passer en revue tout ce que l’on a bien pu raconter ou télécharger sur Facebook !

une du métro

Les faits :

La commissaire à la protection de la vie privée, Jennifer Stoddart, reproche à Facebook de ne pas protéger la vie privée de ses utilisateurs.  Malgré ses efforts, le site n’est pas conforme à la réglementation canadienne. Facebook n’informe pas assez les utilisateurs quant à l’usage qui est fait de leurs informations personnelles. Le site devrait être beaucoup plus transparent qu’il ne l’est actuellement et permettre aux internautes de protéger plus facilement leurs informations.

L’enquête sur les pratiques du site à propos de la protection de la vie privée découle d’une plainte déposée par la Clinique d’intérêt public et de politique d’internet du Canada (CIPPIC).

Le point qui fâche le plus la commissaire est que Facebook conserve indéfiniment les données des utilisateurs ayant désactivé leur compte, alors qu’une durée maximale devrait être mise en place.

De plus, les pratiques liées à la transmission de données personnelles aux tiers qui développent des applications et des questionnaires sur Facebook devraient être modifiés afin de limiter l’accès aux données des profils.

20 recommandations  avaient été faites par le commissariat à la protection de la vie privée  à Facebook en juillet 2008. Cependant celui-ci n’en a appliqué que quelques unes. Jennifer Stoddart donne un mois à Facebook pour toutes les appliquer. Si ce n’est pas le cas, elle saisira la Cour Fédérale du Canada.

La responsabilité individuelle est également remise en cause dans cette affaire mais Facebook ne doit pas oublier qu’avant d’être des bases de données, les profils des utilisateurs sont avant tout des petits morceaux de la vie de chacun.

Alors qu’on se le dise, Facebook n’est pas à boycotter, il reste un réseau social intéressant et un très bon moyen d’échanges d’idées et d’expériences entre les individus. Nous devons juste garder en tête que nous sommes les seuls réels protecteurs de notre vie privée. Et il ne sera pas inutile de le rappeler à certains de nos amis Facebook.

Publicités
Catégories :Facebook, Réseaux sociaux
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :