Accueil > Facebook, Google, Réseaux sociaux > FriendFeed accepts Facebook friend request!

FriendFeed accepts Facebook friend request!

Facebook a acheté FriendFeed pour environ 50 millions de dollars le lundi 10 août 2009. Voici la signature en image avec Mark Zuckerberg le CEO de Facebook, Vaughan Smith, directeur corporate et business de Facebook et trois des quatre co-fondateurs de FriendFeed :Buchheit, Bret Taylor and Jim Norris.

img_2838jpg-630x472

Cette information a son importance dans le petit monde des réseaux sociaux même si, à première vue, cela parait plutôt anodin.

La question est : Pourquoi Facebook a t’il fait cette acquisition? Quelle est sa stratégie de développement ? Est-ce la mise en place d’un Twitter-killer ?

FriendFeed est peu connu du grand public, mais il possède un statut de précurseur car c’est lui qui a crée les « I like » adoptés ensuite par Facebook. Il a également mis en place l’idée de flux de message actualisés en temps réel chers à Twitter…

Dans un des derniers articles de son blog, Michelle Blanc nous donne un élément de réponse intéressant sur la stratégie de Facebook : sur un même profil FriendFeed, il est possible d’y retrouver les tweets, les posts de blog, les photos Flickr, les vidéos Youtube et les statuts Facebook de l’utilisateur. Cette mine d’informations est en grande partie invisible pour Google. Cette acquisition s’inscrit donc comme « l‘élément clé d’une stratégie de pénétration et de domination éventuelle du Web ».

Les informations échangées sur Facebook atteignent des proportions impressionnantes (cf. notre post « Jusqu’où ira Facebook ? »), cependant Google n’y a peu ou pas accès, ce qui constitue pour lui une zone d’ombre grossissante et un vrai atout pour Facebook. Google est en fait la mémoire à long terme du web et non en temps réel (comme peut l’être Twitter par exemple), et c’est dans cette optique que Facebook a racheté  FriendFeed : il veut protéger ses informations et être la mémoire à court terme du web qui renseigne les internautes sur tous les sujets de l’actualité. Nous pouvons en conclure que ce n’est pas directement Twitter qui était visé par cette stratégie, même si celui-ci en souffrira certainement, mais Google. Facebook sait que le point essentiel du web est le « search » et FriendFeed possède un outil de recherche en temps réel, ce que Google n’a pas encore. Facebook a su réagir pour que Google ne prenne pas une avance trop importante, notamment avec « Google Wave » qui arrive prochainement sur le marché.

Google va-t-il essayer de resserrer les liens avec Twitter pour bénéficier de son moteur de recherche en temps réel ? Ce qui est sûr, c’est que Facebook est ravi d’accueillir les 12 employés de FriendFeed et de pouvoir bénéficier de leurs talents. Même si les deux sites continueront à fonctionner séparément, Facebook espère ainsi pouvoir concurrencer Google et Microsoft. Attendez-vous donc dans les mois à venir à de nouvelles fonctions sur Facebook directement inspirées de FriendFeed.

Pour finir voici une belle parodie de l’acquisition de FriendFeed signée Downfall :

Publicités
Catégories :Facebook, Google, Réseaux sociaux
  1. Louis
    26 septembre 2010 à 1:55

    Cela fait partir d’une stratégie de croissance externe de facebook, qui par cela prend un pas considérable sur certaines compagnies tel que microsoft et google.
    Facebook a compris que l’information réelle, c’est comme la valeur d’une devise: qu’est ce qu’elle vaut maintenant.

    Louis KOKORA

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :